Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Brique de Terre Crue Compressée (BTC)
  • La Brique de Terre Crue Compressée (BTC)
  • : Didier Hubert, constructeur et producteur de briques de terre crue compressées (BTC), stabilisées, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) et au Sénégal (sn).
  • Contact

Téléchargez notre plaquette

Téléchargez notre plaquette ici

Veuillez patienter...

 Osez la brique de terre 1

Contact

Nous envoyer un mail :

    didier.hubert@hotmail.fr

Nous téléphoner :

    FRANCE (Alpes de Haute Provence) : +33 6 72 99 51 45
    SÉNÉGAL (Thiès) : +221 77 444 42 33
 

 

 

3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 14:44

P1100640.JPG

P1100638.JPG

P1110887.JPG

 

Que vous soyez un artisan ou un privé, que vous ayez un mur chauffant ou trombe, une cloison, une voûte ou une maison à faire, nous pouvons vous fournir dans les délais normaux nécessaires à la fabrication, les briques dont vous avez besoin.

 

  Nous répondons à toutes vos demandes de renseignements, de calculs et de calepinages.

 

Nous pouvons aussi bâtir (mettre en oeuvre) les matériaux que vous nous commandez.

 

Prévoir les frais de transport. Pour les petites commandes, nous effectuons nous mêmes les livraisons, sinon nous travaillons avec un transporteur international.

 

Actuellement nous ne faisons plus de briques en 20 cm de large.

 

Le moment est venu de faire des économies d'énergie et la brique de terre est un excellent accumulateur de calories avec un pouvoir de redistribution lent ainsi qu'un régulateur hygromètrique bienvenu en hiver comme en été.

 

Changez pour la brique de terre "osez la brique de terre" vous ne serez pas déçu.

 

 

 

Ps: les photos ne sont pas obligatoirement représentatives des coloris de briques que nous fabriquons, cela dépend des périodes et de la provenance des terres utilisées.

Repost 0
Published by Didier HUBERT - dans Actualités
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 08:31

Après une longue période d'absence, je suis de retour à Thiès. Plusieurs projets motivent ma démarche, le premier étant une demande de la coopérative de construction et d'habitat pour la réalisation de leur siège social, avec  la possibilité ensuite, de monter un programme de plus de 2000 logements d'habitat social, ce qui en ferait un projet pilote au niveau national.

 Le deuxième projet est le démarrage du programme d'éco-village, sur la commune de Mont-Rolland à 15 kms de Thiès, avec création d'une briqueterie industrielle.

C'est un projet que je suis depuis 7 ans et qui prend ici, enfin son envol.

La troisième raison pour ma venue, était de restructurer ma petite entreprise, avec un déplacement des machines sur Thiès intra-muros, avec pignon sur rue, ainsi que la mise en place d'une véritable équipe de choc pour la fabrication de briques de haute qualité.

Enfin, avec la rencontre au Fidak, foire internationale de Dakar, de plusieurs acteurs de la construction en terre, producteurs, architectes, de la construction bio-climatique et de la production de matériel solaire répondant aux besoins des populations. Nous décidons la création d'un collectif pour réflèchir et échanger sur nos expériences projets et solutions trouvées et adaptées, avec la volonté affichée d'établir sous une forme ou une autre, chartre, cahier technique , recommandations en vue de faire de l'habitat de qualité et de valoriser nos savoirs et l'usage du matériau terre.

Repost 0
Published by Didier HUBERT - dans Actualités
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 15:24

Même si le sujet n'est pas celui de la terre, la rencontre avec JP Oliva est toujours le gage d'une belle soirée, enrichissante...à ne pas manquer

 

 Bonjour, 

J'ai le plaisir de vous inviter à la conférence de Jean-Pierre Oliva, considéré comme une référence sur les sujets de l'éco-construction et de la rénovation écologique, et aujourd'hui personne incontournable en matière de bioclimatisme. La thématique abordée - "améliorer la performance thermique du bâti ancien" - sera l'occasion de répondre à vos questions sur les façons de concilier actuels enjeux énergétiques et caractéristiques propres au bâti traditionnel.

 
Ne ratez pas cette rencontre unique et de qualité !
Rendez vous à Volx, salle du Foyer rural, le vendredi 25 mai prochain à 17h.

Je vous remercie de bien vouloir diffuser largement sur vos réseaux.


Amicalement,

Florence
 

Florence DOMINIQUE
Formation et projets europ�ens
Alpes de Lumi�re
1, place du Palais - BP 58 - 04300 Forcalquier
Tel : 04 92 75 22 01
Port : 06 08 72 57 79
Web : www.alpes-de-lumiere.org
Repost 0
Published by Didier HUBERT - dans Actualités
commenter cet article
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 14:41

En souhaitant avoir une météo meilleure que celle des derniers jours, raison pour laquelle je n'ai pas été à Mérindol, je participerai donc au salon du Miecbat à St Maximin la Ste Baume le 16 de ce mois de Juin 2011 www.miecbat.fr .  Au plaisir de vous rencontrer, si vous passez dans la région. Je serai disponible pour répondre à toutes vos questions sur la brique de terre crue ainsi que sur son usage et plus particulièrement en constuction bio-climatique.

 

                                                          P1140338.JPG

 

                                                                Habillage d'une cheminée en briques de terre

Repost 0
Published by Didier HUBERT - dans Actualités
commenter cet article
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 12:00

Bonjour !

Comme l'an dernier, je serai de nouveau aux journées éco-citoyennes de Mérindol le 4 et 5 Juin 2011 et c'est avec plaisir que je vous accueillerai sur mon stand. L'occasion de vous rencontrer et de discuter brique de terre et projets. A bientôt !

 

Affiche-Merindol-2011-copier.jpg

Repost 0
Published by Didier HUBERT - dans Actualités
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 15:05

2888377-4086376.jpgEnfin il est arrivé !

 

LE GUIDE REGIONAL DES MATERIAUX ECO-PERFORMANTS, Edition 2011, vient d'être lancée ce jour à Manosque. Un petit fascicule qui va dans le bon sens, dans lequel on peut trouver les acteurs régionaux de la construction ou de la mise à disposition de matériaux éprouvés, de qualité éco et disponible à proximité. Demandez-le à votre chambre des métiers et de l'artisanat  en PACA...

 

A propos, j' y ai contribué et cela m'a permis d'y faire de belles rencontres, j'espère qu'il y aura des suites. Vous pouvez consulter le site : http://www.guide-eco-materiaux-paca.com

Repost 0
Published by Didier HUBERT - dans Actualités
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 10:44

 

Janvier- février 2011 : la mise au point de la géo 50 pour faire des briques très spéciales pour voûtes nubiennes a permis de fournir la fameuse association du même nom : La Voûte Nubienne . Les maçons Burkinabés qui vont réaliser le premier chantier de la Voûte Nubienne à Thiès, voulaient des briques en 14 x 14 x 30, nous avons donc apporté quelques petites modifications à la machine afin d'agrandir la capacité du moule et de sortir des briques correctes.

 

Par ailleurs, nous avons trouvé une autre source d'approvisionnement en terre : celle-ci est plus rouge et plus argileuse, les briques sont magnifiques. M'étant rendu compte que nous avions des problèmes d'érosion prématurée sur les briques, j'ai investi dans l'achat de bâches plastiques solides pour mieux les protéger. Je tiens à préciser que le plateau de Montrollan comme on l'appelle, est semi-arride, balayé par un vent quasi permanent et très corrosif ce qui fait que, mis à part de s'appeller Ema et d'avoir la main verte, il est très dur d'y faire pousser quelque chose. ( Ema a planté un verger magnifique de 1500 manguiers, mais il s'en occupe, comme on rentre en religion.)

 

Afrique février 2011 015

Papis et Jules sur le chantier deThiès

 

Suite à cela, je suis descendu sur Toubakouta, où nous envisageons la construction d'un joli petit campement, en partie, en briques de terre crue. On ne peut être que séduit par le lieu : végétation luxuriante, mangrove, faune et flore très riches et diverses et calme reposant. Des images plein la tête et l'appareil photo, je retourne en France pour élaborer le projet.

 

DSC00078

Toubakouta

 

Une semaine plus tard, je repars pour deux livraisons d'importance, les premières briques pour le chantier voûte nubienne et le projet papier campement à Toubakouta.

 

Malgré d'étranges difficultés sur le chantier de fabrication de briques (gars malade, accident, fatigue et faiblesse), nous avons réalisé les trois mille premières briques, avec une équipe sérieuse, motivée et compétitive. Quand les gars s'y mettent réellement, ça devient un vrai bonheur que de travailler avec eux, tout va bien. Je crois que là, nous avons franchi un cap important.....que ça dure.

 

Afrique février 2011 002

Mafal et Sheir en pleine action

 

Autrement je recherche autour de Thiès et Montrollan, mon petit coin de paradis pour y construire un module unique en son genre, entièrement en terre et en faire mon pied-à-terre sénégalais. Chaque chose en son temps au tempo des griots.

Repost 0
Published by Didier HUBERT - dans Actualités
commenter cet article
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 11:16

Le projet d 'Eric et ses amis avance au rythme de l'Afrique, de l'eau, des matériaux et des approvisionements. Je suis donc revenu au mois de Décembre, pour épauler mon équipe de faiseurs de briques, suite à la demande d'Anne Jean-Bart de lui produire trois mille briques afin de démarrer le chantier de sa maison. Nous avons réalisé les briques en six jours malgré les difficultés pour avoir de la terre à la carrière, obligés de charger les camions à la main, n'ayant de tracto-pelle disponible.

 

 

DSC00018.JPG

 

Malgré cela, le rythme de production s'est maintenu aux alentours de 500 briques jours sur une seule machine avec 5 tâcherons. La contrainte la plus réccurente reste l'eau. Le site n'ayant pas de puits, nous sommes obligés de faire venir des camions citernes pour nous avitailler et ce n'est pas toujours évident. Du coup j'en ai fait rentrer deux d'affilés ce qui devrait nous assurer au minimum la production de vingt mille briques, notre usage étant de 30 litres pour cinquante briques. Bachir, le chef de chantier d'Eric nous a donné son accord sur ce deal. Il faut savoir que les jardins sont énormément plantés et que cela entraine une surconsommation d'eau, les gars ayant un peu trop tendance à arroser n'importe quand et à n'importe quelle heure. Je l'ai fait remarquer et j'espère qu'à ce niveau là les choses auront évolué, sinon les légumes auront le coût du caviar.

 DSC00029.JPG

 

Autrement la maison de Seydou a bien avancé et ce sera bientôt la crémaillère. Après des débuts un petit peu hésitants, les maçons ont compris et maîtrisé l'appareillage des briques en mur en 30 cm d'épaisseur. L'intérêt du mur de trente, même en Afrique, ne se démentant pas, étant d'avoir un maximum d'inertie thermique et de garder le plus de fraîcheur à l'intérieur. Je rappelle que pour une bonne mise en oeuvre, ces murs ne doivent pas voir le soleil et l'usage du puits provençal ou canadien pour refoidir l'air ambiant est fortement recommandé. Principes de base d'une bonne construction bio-climatique Africaine.

 

Au cours de ce voyage, j'ai pu prendre de bons contacts avec la voûte nubienne et je souhaite qu'il y ait un suivi, ainsi qu'avec un entrepreneur Dakarois, avec lequel nous avons des projets. Je serai donc de retour au Sénégal dès Janvier.  

Repost 0
Published by Didier HUBERT - dans Actualités
commenter cet article
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 11:11

L'hiver arrive à grand pas et avec lui l'envie de s'envoler vers des destinations plus chaudes ! La brique de terre n'a pas besoin de convaincre les africains de son efficacité : ils l'utilisent depuis des millénaires et sont ravis de tourner le dos à l'ère du béton qui a envahi l'Afrique depuis quelques décénies dans les grosses agglomérations. Pour le confort qu'elle procure face aux excès de chaleurs comme aux excès d'humidité pendant l'hivernage, aucun autre matériau ne rivalise avec la brique de terre crue compressée !

 

Eric est un ami français que nous avons connu chez nous, dans les Alpes de Haute-Provence, à Banon, où il possède l'une des plus anciennes maisons du village, près de l'église haute : il s'agit de l'ancien Hôtel Dieu. Il y accueille de nombreuses activités artistiques et culturelles, stages, expositions... lorsqu'il n'est pas en Afrique. Car c'est là-bas qu'il passe la majeure partie de sa vie depuis 40 ans, où il déploie son énergie au service du développement de projets économiques et culturels.

 

Afrique Oct 2010 059

 

Cette fois-ci, c'est une expérience personnelle qui le motive. "Les Jardins de Tangor",  c'est le développement d'un écohabitat au Sénégal : six maisons écologiques sans clôtures intérieures. Mais Eric en parle mieux que nous et nous vous conseillons de le rejoindre sur son blog : Les jardins de Tangor

 

Voici quelques extraits qui vous donneront sûrement l'envie d'en savoir plus ...

  

"Pour la petite histoire, tout est parti du souhait de Seydou Ba-Silvestre, le fils d’Eric Silvestre, chef cuisinier à l’Impérial Palace à Annecy, en France, d’avoir un pied à terre au Sénégal. Après avoir écarté l’idée d’acheter une maison ou un appartement à Dakar où tout devient cher et où, du fait de l’anarchie ambiante en matière d’urbanisme, autant que de surpeuplement, l’idée de construire en dehors de Dakar a été jugée beaucoup plus pertinente. Il restait alors à savoir où et le choix de Seydou et Eric s’est tout naturellement porté sur Thiès, à moins d’une heure de Dakar, à trente minutes du futur aéroport, de la mer au Sud et de la mer à l’ouest, et à deux bonnes heures de Saint Louis (et deux heures de plus pour Podor).

   Afrique Oct 2010 063

 

Le quartier s’appelle « Tangor », raison pour laquelle nous avons appelé notre résidence « les jardins de tangor ». Ce, sans avoir fait le lien avec « tang », qui, en wolof, signifie chaud ! Il est vrai que pendant la saison sèche, il y fait effectivement très chaud. Un temps 100% sahélien ! D’où la pertinence du choix d’une architecture écologique pour les maisons qui seront construites dans la résidence. Par contre, en saison des pluies (hivernage), il tombe des trombes d’eau qui dévalent sur le sol et ont provoqué deux fois la chute d’une partie importante de notre mur avant même qu’il ne soit achevé !

 

La recherche du terrain était sous tendue par une double stratégie : (1) ne pas tomber dans le travers habituel de la maison qui touche les quatre murs de clôture, et (2) acheter deux ou quatre parcelles pour que la maison respire et laisse de la place pour de la verdure. Un marabout bayfall de Thiès ayant mis en vente des centaines de parcelles à l’Ouest de la ville, du côté des collines de Mont Rolland, nous avons pris attache avec son agent pour acheter quatre parcelles. Jusque là tout était normal. Mais l’aventure des « jardins de tangor » allait prendre vie avec quelques amis qui se sont greffés sur le projet : 

  1. Anne Jean Bart, une amie rhétaise qui vit au Sénégal a proposé d’acheter deux parcelles à côté de Seydou
  2. Eric Silvestre le père de Seydou, en a acheté une de plus, pour aménager une entrée dans la résidence, et
  3. Abel Ndong, un jeune cuisinier sénégalais qui officie à Podor, a acheté la huitième. Abel gère l’auberge du Tékrour, une autre aventure collective des mêmes Anne, Eric et Seydou, avec Najirou Sall, et Patrick et Michèle Scalbert, des amis français, qui ont acheté, ensemble, une maison précoloniale à Podor et l’ont transformée en maison d’hôtes. Pour en savoir plus, consultez le site : http://www.podor-rivegauche.com

 Le vendeur ayant compris notre intention de construire, à plusieurs, une résidence originale,  nous a conseillé d’acheter la zone, donc les douze parcelles contiguës, pour y être tranquilles, sans voisins. L’idée tenait la route et nous avons donc cherché deux comparses pour acquérir les quatre dernières parcelles.

 

Dans la résidence des « jardins de tangor », les maisons seront écologiques, il y aura des arbres, de la verdure, des capteurs solaires, des éoliennes, des maisons écologiques, autant que faire se pourra : au maximum un étage, des toitures en tuiles et des vérandas pour protéger les murs contre le soleil, comme aux Antilles ou comme les bonnes vieilles maisons coloniales (ils crevaient du palud, les anciens, mais aussi de chaud, donc ils avaient imaginé une architecture qui tirait le meilleur profit de l’ombre, du vent et des courants d'air !). Il y aura aussi des maisons avec des rez-de-chaussée enterrés, comme dans le M’Zab, pour conserver la fraîcheur, et d’autres avec des murs en géo béton (briques de terre stabilisée)."

 

  Afrique Oct 2010 065

  

C'est là que Didier intervient. Et le voilà heureux de repartir vers ces terres africaines qui lui manquent indubitablement dès qu'il s'en éloigne plus de 6 mois. Depuis le 15 octobre, il met en place une unité de production in-situ avec deux presses manuelles qu'il ramène de Warang, sur la Petite Côte, où la production s'est interrompue pendant l'hivernage. 

 

  Afrique Oct 2010 111



 

Grace à Bachir, le responsable du chantier d'Eric et Babacar, un ami, Didier peut rapidement monter une équipe de travailleurs sérieux, avec lesquels il réalise 1600 briques en 2 jours et demi. Comme il devait rentrer en France pour passer les vacances avec ses enfants et assurer quelques commandes  françaises en cours, il espère que ce petit stock suffira pour faire la liaison jusqu'à son retour prochain.

 

Suite de l'aventure donc très bientôt !

Affaire à suivre.

 

 

Repost 0
Published by par Florence et Didier - dans Actualités
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 12:44

La 19ème foire éco-biologique Naturellement s'est tenue ce week-end (15 et 16 mai) à Nyons. Elle est organisée par le CEDER (Centre pour l'Environnement et le Développement des Énergies Renouvelables) qui agit concrètement pour la promotion des savoir-faire et savoir-vivre écologiques à travers de nombreuses manifestations.

 

 

affiche-foire-bio-naturelle-aef48.png

 

 

La foire éco-biologique est un rendez-vous incontournable pour les novices comme les plus exigeants en matière d'environnement. Comme chaque année, la manisfestation propose une programmation riche où se côtoient stands (120 exposants - agriculture biologique, énergies renouvelables, habitat écologique et naturel, assainissement écologique, transports alternatifs, hygiène et bien-être, artisanat, solidarité internationale), démonstrations de techniques d'éco-construction, expositions, ateliers pour petits et grands, conférences techniques tout au long des deux journées (10h/19h). Toutes ces animations gratuites seront ponctuées par une soirée citoyenne festive et conviviale entre théâtre et scène musicale citoyenne.

 

    

 

Téléchargez le programme de la foire de Nyons  

 

 

     

Fabrice Del Rosso, ingénieur matériaux spécialisé dans l'éco-construction passive, et plus précisément dans l'isolation en paille de lavande (voir son site) a présenté un module de maison bioclimatique à partir de matériaux naturels. Il utilise à cette occasion nos briques de terre pour réaliser un sol chauffant à forte inertie. 

 

P1110786 

   

 

P1110797

Module de maison passive Kit Eco.Logis

 

 

P1110791-copie-1.JPGSol en briques de terre à forte inertie

 

 

Repost 0
Published by FD et DH - dans Actualités
commenter cet article